• 14 aliments cancérigènes

     

    L’American Institute for Cancer affirme sur son site Web, « La recherche a montré que la plupart des cancers peuvent être évités. Les scientifiques estiment maintenant que 60 à 70 % des cancers sont évitables grâce à des informations actuellement disponibles et de simples changements dans le régime alimentaire et le mode de vie. »

     

    Avec cette déclaration encourageante à l’esprit, cet article porte sur les changements que vous pouvez faire dans votre alimentation  jour après jour qui vont non seulement améliorer votre santé mais aussi vous aider à éviter les toxines qui peuvent augmenter votre risque de cancer.

    Boîtes et canettes métalliques avec revêtement en BPA- Ce produit que l’on trouve dans les plastiques durs et les résines est utilisé comme revêtement à l’intérieur des canettes métalliques et boites de conserves. Les études de laboratoire sur des cellules et sur des animaux ont lié le BPA au cancer, à l’infertilité, au diabète et à l’obésité. Si la mention « sans BPA » ne figure pas sur l’étiquette de votre produit, il y a de grands risques qu’il contienne du bisphenol-A (BPA), mais si la mention « sans BPA » est indiquée, il contient surement du BPS, qui tend à le remplacer depuis les recherches sur le BPA, mais qui n’est aussi dangereux et n’a pas été testé pour son innocuité. Le BPA se trouve aussi dans de très nombreux objets en plastique (y compris les tickets de caisse) et composites dentaires.

    Aliments fumés et salaison- Les nitrates et les nitrites agissent comme agents de conservation pour empêcher les aliments de se dégrader, et ils ajoutent aussi des colorants aux viandes. Lorsqu’ils sont chauffés, les nitrites et les nitrates se transforment en sous-produits appelés composés N-nitroso, tels que les nitrosamines et nitrosamides. Les composés N-nitroso sont associés à un risque accru de cancer.

    Poisson d’élevage- Selon Food and Water Watch (Agence de surveillance de la nourriture et de l’eau), les poissons d’élevage contiennent des niveaux plus élevés de polluants chimiques que les poissons sauvages, y compris les PCB, un carcinogène connu. En raison de la surpopulation dans les fermes piscicoles, les poissons sont plus sensibles à la maladie, et l’utilisation des antibiotiques augmente. Ils sont également plus sensibles aux poux de mer, ce qui signifie qu’ils sont également traités avec des pesticides.

    OGM- Malheureusement, les OGM (organismes génétiquement modifiés) ont infiltré notre approvisionnement alimentaire à un rythme alarmant. Les aliments contenant des OGM doivent être évités. Recherchez les étiquettes indiquant « sans OGM » sur les emballages. Pour en savoir plus sur les OGM et les risques pour la santé : http://www.infogm.org/-OGM-et-sante-

    Viande grillée- Les hydrocarbures aromatiques polycycliques ou HAP,  sont produits par certains types de combustion, comme celle du charbon ou du bois. Un problème supplémentaire survient lorsque la graisse de la viande coule sur le feu, créant une flamme et de la fumée, ce qui permet aux HAP de se déposer sur la nourriture que vous cuisinez, et augmente votre risque d’exposition cancérigène.

    Les huiles hydrogénées- Les huiles hydrogénées, aussi connues comme graisses trans, sont des produits fabriqués par l’homme. Ces huiles ont une structure chimique qui a été modifiée pour empêcher le produit de rancir, afin d’augmenter leur durée de conservation. La Harvard School of Public Health  indique que les gras trans provoquent une suractivité du système immunitaire et l’inflammation et sont liés à la maladie cardiaque, les AVC, le diabète, entre autres maladies chroniques. En plus d’être chimiquement extraite à partir d’une source, des produits chimiques sont également utilisés pour masquer l’odeur et changer le goût de l’huile.

    Le popcorn au micro-ondes- Non que les pop-corn soient un bienfait, loin de là ! Mais les sacs dans lesquels ils se trouvent sont revêtus de perfluoroalkyles, l’acide perfluorooctanoïque (APFO) et le sulfonate de perfluorooctane (SPFO) pour empêcher l’huile de trempage de passer à travers l’emballage. Lorsqu’ils sont chauffés, ces produits chimiques s’infiltrent dans le pop-corn, et lorsqu’ils sont ingérés, ils apparaissent comme des contaminants du sang. L’APFO a été associé à des tumeurs dans des organes d’animaux (foie, pancréas, testicules et glandes mammaires chez les rats), et l’augmentation de cancers de la prostate chez les travailleurs des usines d’APFO.

    Fruits et légumes non bio- Les cultures conventionnelles sont traitées avec des pesticides, des herbicides et des graines OGM, qui sont tous dangereux pour votre santé. Pour en savoir plus sur les dangers de la consommation d’aliments cultivés conventionnellement, lisez Les 12 salopards, ces fruits et légumes champions des pesticides.

     

    Aliments transformés- La charcuterie tend à contenir des quantités élevées de nitrites et nitrates, des conservateurs qui peuvent, en grandes quantités, potentiellement augmenter votre risque de cancers de l’estomac ou autres. Les aliments transformés sont généralement pleins de farines blanches, sucres, huiles, colorants, arômes artificiels et autres ingrédients malsains.

    Sucres raffinés- Les chercheurs ont trouvé des liens entre le sucre et de nombreux problèmes de santé comme des niveaux élevés de graisses dans le sang, des niveaux bas de HDL, un risque accru de maladie cardiaque, des niveaux trop élevés de triglycérides dans le sang, l’obésité, la suppression immunitaire, l’arthrite et de nombreuses autres affections.  Les cellules cancéreuses se développent grâce au sucre et s’en nourrissent.

    Soda / boissons pour le sport- Il n’y a aucune valeur nutritionnelle à boire des sodas ou des boissons pour sportifs. Ces boissons contiennent du sirop de maïs haut en fructose, du sucre, des colorants, des huiles végétales bromées (un retardateur de flamme), l’aspartame et autres produits chimiques. Ils « volent » à votre corps les vitamines et minéraux indispensables.

    Isolat de protéine de soja- 90 à 95 % du soja cultivé aux Etats-Unis, est utilisé pour créer des protéines de soja isolat, est « Roundup Ready » (prêt pour le RoundUp), ce qui signifie qu’ils ont été génétiquement modifiés pour résister aux herbicides. Selon l’American Dietetic Association, les isolats de protéines de soja sont connus pour contenir des anti-nutriments qui peuvent se développer ou retarder la capacité de l’organisme à digérer les aliments et absorber les nutriments dans le flux sanguin. Le soja passe par un très long processus de fabrication industrielle de lavage à l’acide dans des cuves en aluminium. L’aluminium est hautement toxique pour le système nerveux et les reins.

    Sucre- Les cellules cancéreuses se nourrissent de sucre et de tout aliment qui se transforme en sucre, comme les céréales, les pâtes, les glucides, les pains. Donc, pour ceux qui sont aux prises avec le cancer, éliminer le sucre est la clé. Pour ceux qui cherchent à maintenir leur santé, avoir une alimentation équilibrée qui inclue des fruits n’est pas un problème parce que les fruits contiennent beaucoup d’antioxydants et ont des propriétés anti-cancer.

    Farine blanche- Les graines qui sont cultivées commercialement sont d’abord traitées avec un fongicide. Les plantes sont ensuite pulvérisées avec des pesticides. Elles sont récoltées et stockées dans des poubelles recouvertes d’insecticides. Tout ceci augmente votre charge toxique. Les grains sont ensuite traités à température élevée, puis broyées à grande vitesse. L’oxyde de chlore sous la forme d’un bain de chlore gazeux est utilisé comme agent de blanchiment, ainsi qu’un agent de maturation. Ce qui vous reste à la fin, c’est un amidon dépourvu de nutriments et chargé de toxines.

    Sources:
    www.niehs.nih.gov
    www.ncbi.nlm.nih.gov
    www.cancer.ca
    www.myhealthmaven.com
    magazine.foxnews.com
    www.foodandwaterwatch.org
    www.myhealthmaven.com

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    La plupart des produits transformés largement consommés par les enfants et les jeunes, tels que les chips, les chewing-gums, les biscuits et les barres de chocolat sont des aliments cancérigènes. Explications.

    Le pétrole est un mélange liquide de couleur jaune, composé d’hydrocarbures extraits de certaines roches et raffiné pour produire des carburants tels que l’essence, le kérosène et le gasoil. Vous ne voyez pas le rapport avec le sujet de l’article ? Lisez la suite.

    Le pétrole raffiné est utilisé dans l’industrie alimentaire en tant qu’additif dans une panoplie de produits populaires, dont la plupart sont très consommés par les enfants et les jeunes. Le pétrole entre dans la production des différentes variations de colorants alimentaires présents dans des aliments cancérigènes que l’on consomme quotidiennement tels que les sodas et les boissons énergétiques, le fromage et les gâteaux, les bonbons et d’autres produits… La tartrazine (colorant jaune n°5) qui est un colorant jaune de code E102, et le rouge allura AC (colorant rouge n°40) qui est un colorant rouge de code E129 sont deux de ces variations.

    Selon des études récentes, les colorants alimentaires à base de pétrole sont liés à ces problèmes de santé :

    • Les réactions allergiques

    • L’obésité

    • L’asthme

    • Le diabète

    • L’hypoglycémie

    • Les dommages chromosomiques

    • Les dommages au niveau des organes

    • Les malformations congénitales

    • L’hyperactivité

    • Le cancer

    Bien que la Food and Drug Administration (FDA) n’ait pas encore interdit ces sous-produits pétroliers ajoutés dans ces aliments cancérigènes, de nombreux autres pays sont convaincus que ces produits constituent une vraie menace pour la santé.

    Pour leur part, le gouvernement britannique et l’Union européenne ont interdit l’utilisation des colorants alimentaires depuis, respectivement, 2009 et 2010, car ces produits contiennent des substances toxiques. À noter que 90% des colorants utilisés dans les produits alimentaires sont le rouge allura AC (colorant rouge n°40), la tartrazine (colorant jaune n°5) et le colorant jaune n°6.

    D’après Michael Jacobson, directeur exécutif du Center for Science in the Public Interest (CSPI), même les oranges fraîches sont parfois trempées dans des colorants alimentaires pour obtenir une couleur plus vive et uniforme. Il ajoute que des études ont démontré que :

    – Le rouge allura AC (Rouge n°40)
    provoque des tumeurs des glandes surrénales et des reins chez les souris et des réactions allergiques et de l’hyperactivité chez les enfants.

    - La tartrazine (Jaune n°5) entraîne les mêmes effets que le rouge allura AC, mais contient également un nombre élevé de substances cancérigènes qui le lient à des dommages au niveau des organes.

    - Le jaune n°6 provoque des tumeurs surrénales chez les animaux et de l’hypersensibilité chez les enfants.

    1. Les gommes fruitées

    Les gommes fruitées sont également des aliments cancérigènes, notamment pour les enfants ! Malheureusement, ces friandises sont vendues en tant que produits bons pour la santé, tout comme les barres de céréales à la confiture… Mais ces aliments contiennent des quantités excessives de colorants alimentaires pour améliorer leur apparence et leur goût.

    Le colorant alimentaire le plus utilisé pour les gommes fruitées est le rouge. L’utilisation de ce colorant a été interdite dans la fabrication des produits cosmétiques, car liée aux tumeurs de la thyroïde.

    2. Les M&M’s

    Ces bonbons populaires contiennent non seulement du colorant rouge allura AC, de la tartrazine (colorant jaune 6), mais aussi le colorant alimentaire bleu n°2 lié aux tumeurs du cerveau et de la vessie. Les M&M’s sont des aliments cancérigènes qui contiennent également le colorant bleu n°1, qui affecte négativement le développement des cellules nerveuses.

    3. Les chips Cheetos

    Les chips Cheetos comportent de nombreux colorants alimentaires, notamment du jaune n°6, mais aussi des arômes artificiels et des substances hautement toxiques.

    D’autre part, les Cheetos « Hot Flamin » peuvent déclencher des douleurs abdominales, la gastrite et une dépendance chez les enfants et les adultes.

    Remarque : l’utilisation de colorants toxiques ne se limite pas seulement aux produits alimentaires. En effet, ces substances nocives sont souvent utilisées dans les suppléments de vitamines, les sirops contre la toux, les dentifrices, les shampoings, les détergents à lessive et les crèmes pour les mains. Donc, si vous voulez protéger votre enfant, vérifiez la composition de chaque produit que vous utilisez chez vous.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique