• Le président des États-Unis, John F. Kennedy, tombe sous les balles d'un tireur alors qu'il prend part à un cortège motorisé dans les rues de Dallas. Moins d'une heure après le constat du décès, le vice-président Lyndon B. Johnson est assermenté à bord de l'avion présidentiel.



    La nouvelle se répand rapidement, secouant le peuple américain. Le dernier président mort sous les balles d'un assassin était William McKinley, en 1901. Au moment où il est atteint par les projectiles, le président est assis à côté de son épouse Jackie. Le gouverneur du Texas, John Connally, qui est assis devant, est lui aussi touché, mais pas mortellement. Pendant que le vice-président Johnson est assermenté et que le corps du président est ramené à Washington par avion, la police identifie Lee Harvey Oswald, un ex-marine de 24 ans, comme le principal suspect. Celui-ci plaide toujours son innocence lorsqu'il est abattu le 24 novembre par Jack Ruby, le propriétaire d'une boîte de nuit. Le 25 novembre, plusieurs personnalités politiques d'envergure assistent aux funérailles de John F. Kennedy. Le 29, le président Johnson appointe une Commission spéciale pour éclaircir les circonstances entourant cette série d'événements. Présidée par le juge en chef de la Cour suprême, Earl Warren, elle conclura que Oswald a agi seul dans l'assassinat de Kennedy. La polémique subsistera malgré ce verdict.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique