• Des aliments qui abiment votre cerveau

     

    1- Le thon
    Manger un filet de thon de temps à autre n’est pas trop grave. Cependant, les résultats d’une recherche effectuée par l’Université de Floride du Sud révèlent que les personnes ayant les plus hauts niveaux de mercure dans le sang, niveau qui dépasse souvent celui recommandé par l’Agence pour la protection de l’environnement, connaissent une diminution de leur fonction cognitive estimée à 5 %.

    De ce fait, intégrez plutôt des poissons tels que le saumon, la sardine et le maquereau dans votre alimentation, car ils contiennent une faible quantité de mercure, en plus d’être riches en oméga-3, ce qui stimulera votre cerveau.

    2- L’huile partiellement hydrogénée
    Il est important de ne jamais manger un aliment dont l’huile partiellement hydrogénée fait partie de la liste des ingrédients. Ce terme est un synonyme de gras trans, qui, en plus de faire grimper votre risque d’obésité et d’endommager votre santé cardiaque, peut causer de graves dégâts à votre cerveau.

    « Les régimes riches en gras trans augmentent la bêta-amyloïde, un peptide, ou autrement dit, un dépôt sous forme de plaques qui s’accumulent dans le cerveau, d’ailleurs associé à la maladie d’Alzheimer », explique Tori Holthaus, une nutritionniste et diététiste.

    D’autre part, une étude publiée dans la revue Neurology mentionne que les personnes ayant consommé des niveaux élevés de gras trans avaient des capacités cognitives en régression et se retrouvaient avec un cerveau plus petit au fil du temps. Les alimentsfrits, les produits de la boulangerie ainsi que les aliments transformés sont responsables de ces dommages.

    3- Les sucres ajoutés
    En moyenne, une personne peut consommer une trentaine de kilos de sucres ajoutés par année, ce qui peut causer des pics d’insuline et une inflammation constante résultant à la fois de dommages vasculaires et neuronales, souligne la nutritionniste. D’après une étude publiée dans la revue Brain, Behavior and Immunity, consommer de grandes quantités de sucre provoque l’inflammation de l’hippocampe et du centre de contrôle de la mémoire du cerveau, ce qui empêche ce dernier de fonctionner à 100 %.

    Par ailleurs, une analyse interculturelle a dévoilé qu’un apport élevé en sucre est lié à la dépression. « Si le sucre est l’un des deux premiers ingrédients répertoriés sur la liste, cela indique que le produit est riche en sucres ajoutés », précise Kelly Pritchett, Ph.D., RD, professeure assistante en nutrition et en science de l’exercice à la Central Washington University.

     
     

    4- Le fructose
    Bien que le fructose soit du sucre, les aliments et ingrédients qui en contiennent en forte quantité peuvent affecter le cerveau d’une manière différente que le fera le sucre de table ordinaire qui, lui, contient du fructose et du glucose à parts égales. Une étude effectuée sur des rats dont le régime alimentaire était riche en fructose ont été placé dans un labyrinthe qu’ils avaient déjà eu l’occasion de maîtriser, mais ont cette fois-ci rencontré des problèmes pour trouver le bon chemin.

    Les chercheurs croient ainsi qu’une consommation trop élevée de fructose peut entraver la manière dont les cellules du cerveau stockent le sucre en énergie; énergie requise pour traiter les pensées et l’apprentissage. Sachez toutefois que les fruits sont naturellement riches en fructose. Ils ne provoquent donc pas un déclin mental.

    5- La graisse saturée
    Selon une étude publiée dans la revue médicale, JAMA Neurology, un régime alimentaire riche en graisses saturées peut diminuer la capacité du cerveau à combattre la formation de plaques dans le cerveau pouvant causer la maladie d’Alzheimer. En effet, une grande quantité de graisses saturées peut endommager votre cerveau à court terme.

    D’après Ewan McNay, PhD., professeur adjoint de neurosciences comportementales à l’Université d’Albany, les graisses saturées nuisent à la capacité qu’a votre cerveau d’apprendre et de créer de nouveaux souvenirs en moins de dix minutes.

    6- Les produits de commodité
    Si certains produits de commodité ne sont pas riches en matières grasses ou en sucre, ils le sont en sodium. D’après les données d’une enquête sur la santé et la nutrition, le top 10 des aliments dont la teneur en sodium est très élevée sont tous des produits alimentaires de commodité.

    De plus, une recherche publiée dans Neurobiology of Aging affirme qu’une alimentation riche en sodium nuit au cerveau. Votre pression artérielle et votre santé cardiaque étant intimement liées, une hypertension artérielle systolique peut engendrer une augmentation du déclin cognitif, fait savoir Mme Holthaus.

    7- La restauration rapide
    La restauration rapide est une centrale d’ingrédients mauvais pour votre cerveau, tels que le gras trans, les graisses saturées, le sodium, le sucre et tous autres noms imprononçables. Des recherches ont démontré que les personnes qui mangent souvent des produits de la restauration rapide ont 40 % plus de risques d’être atteint d’une dépression que les personnes en consommant rarement.

     

    8- Des suppléments de fer et de cuivre
    Ne prenez des suppléments de fer et de cuivre que lorsqu’un médecin vous le conseille, recommande un rapport sur la prévention de la maladie d’Alzheimer publié dans le Neurobiology of Aging. « Ces minéraux sont importants pour notre santé, mais si notre corps en contient trop, cela peut être nocif. Un excès de cuivre ou tous autres métaux lourds comme le fer peuvent entraver la clairance de la bêta-amyloïde, un type de plaque pouvant bloquer certaines communications cellulaires et conduire à la mort des cellules nerveuses », soutient Mme Holthaus.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique