• Cet aliment ferait des merveilles contre Alzheimer

    L’histoire suivante, nous a été communiquée par le Dr Whitaker. Elle nous prouvera une fois de plus qu’il peut-être payant de sortir des sentiers battus et suivre les solutions que nous offre la nature.Steve Newport un comptable américain de 59 ans a été diagnostiqué de la maladie d’Alzheimer. Il n’était plus en mesure de faire de simples opérations mathématiques, ni d’utiliser une calculatrice. En fait, on devait même lui rappeler de prendre ses repas et de prendre ses médicaments prescrits pour la maladie.

    L’épouse de Steve, Mary Newport M.D. est médecin, et tout en étant consciente de l’état avancé de la maladie de Steve, elle ne perdait pas espoir et recherchait sans cesse de nouvelles avenues de traitement pour son mari.

    Un jour de printemps elle découvrit une offre d’étude clinique pour évaluer un nouveau médicament pour traiter l’Alzheimer. La moitié des premiers patients ayant suivi ce traitement sur une durée de 90 jours avaient démontré de remarquables progrès et dans l’autre moitié du groupe on avait constaté que leur état restait stable, comparé à un groupe placebo dont les participants eux avaient vu leur état continuer à décliner.

    Malheureusement Steve ne put participer à cette étude clinique, mais son épouse fit des recherches sur la composition du nouveau médicament qui était composé principalement d’ acides gras triglycérides à chaîne moyenne, un gras que l’on retrouve abondamment dans la graisse de la noix de coco.

    Mary se procura donc dans un magasin de produits naturels de la graisse de noix de coco et Steve commença à consommer quotidiennement 35 g de graisse de coco, ce qui constitue l’équivalant de 7 c. à thé, à consommer en trois ou quatre fois durant la journée. Cette dose correspondait au 20 g du médicament, qui lui, est composé d’un concentré raffiné de gras triglycérides à chaîne moyenne.
    Des progrès stupéfiants

    Très rapidement l’état de Steve s’améliora et après seulement deux mois il retrouvait sa belle humeur et il récupérait lentement ses habiletés mentales. Il pouvait à nouveau se concentrer sur une tâche et se rappeler de noms de personnes, toutes choses qu’il ne pouvait plus faire un an auparavant.

    Un an et demi après le début de ce traitement Steve s’est porté volontaire dans un hôpital, et son état qui rappelons le était une maladie d’Alzheimer bien avancée, s’améliore continuellement. Steve est en mesure de vivre une vie normale, même s’il ne peut encore être considé comme complètement guéri.
    L’explication du Dr Whitaker M.D.

    Le Dr Julian Whitaker M.D. est un médecin très célèbre aux États-Unis. Son approche est de privilégier tout traitement naturel lorsque cela est possible et il est très critique de l’usage inconsidéré des médicaments ou traitements conventionnels, surtout les plus invasifs. Sa clinique californienne est réputée depuis plus de 25 ans pour la qualité des soins alternatifs qui y sont prodigués.

    Selon le Dr Whitaker, se seraient les cétones qui seraient responsables des bienfaits retirés de la consommation des acides gras de la noix de coco.

    Ces acides gras auraient la particularité de se diriger au niveau du foie et d’être rapidement métabolisés et au lieu d’être stockés, comme d’autres types de gras, ils sont transformés en corps cétoniques et utilisés directement comme source d’énergie par l’organisme.

    Les corps cétoniques sont une alternative énergétique pour l’organisme. Lorsque le glucose est insuffisant ou fait défaut, l’organisme synthétise les cétones depuis les gras disponibles de façon à pouvoir fournir l’énergie nécessaire aux cellules.

    Lorsqu’une personne jeûne, le taux de glucose disponible diminue. C’est alors que l’organisme se tournera vers les cétones.

    Dans la maladie d’Alzheimer et d’autres maladies neurodégénératives, les neurones perdent leur capacité à utiliser correctement le glucose et sont la conséquence de traumatismes dans certaines zones cérébrales. Cette incapacité à utiliser correctement le glucose pourrait, selon certains spécialistes, être dues à une résistance à l’insuline. La maladie d’Alzheimer est parfois décrite comme une sorte de diabète 3. Les neurones privés d’énergie ne peuvent fonctionner normalement et finissent par mourir, contribuant de la sorte à l’apparition de la maladie dégénérative.
    Les corps cétoniques nourrissent les cellules cérébrales

    Les neurones privés de glucose peuvent utiliser les corps cétoniques, surtout s’ils sont fournis à l’organisme sur une base régulière.

    En fait l’utilisation de corps cétoniques pour traiter des affections cérébrales n’est pas vraiment nouveau, puisque des diètes favorisant la production de corps cétoniques par l’organisme ont été utilisées depuis 1920 pour traiter l’épilepsie et de nombreuses études ont suggéré que de telles diètes pouvaient améliorer de nombreuses maladies dégénératives.

    Ce genre de diète est cependant difficile à suivre parce qu’elle implique de consommer beaucoup de graisses et pratiquement aucun hydrate de carbone. Elles sont très difficiles à suivre sur le long terme.

    L’avantage de la graisse de la noix de coco est qu’elle fournit facilement à l’organisme de grandes quantité d’ acides gras triglycérides à chaîne moyenne, qui seront transformés en corps cétoniques par le foie et disponibles immédiatement pour les besoins des cellules cérébrales.
    L’huile raffinée d’ acide gras triglycérides à chaîne moyenne

    Lorsque Steve débuta son traitement, son épouse ignorait qu’il existait sur le marché de l’huile raffinée d’ acides gras triglycérides à chaîne moyenne.

    L’huile de noix de coco est composée à 60% d’ acides gras triglycérides à chaîne moyenne. Les corps cétoniques produits par la consommation de l’huile de coco atteignent leur maximum 3 heures après l’ingestion. L’huile raffinée d’ acides gras triglycérides à chaîne moyenne atteint son maximum de corps cétoniques 90 minutes après l’ingestion, mais disparait après trois heures.

    Aussi Steve modifia son protocole en consommant 4 c. à thé d’huile raffinée d’ acides gras triglycérides à chaîne moyenne et 3 c. à thé d’huile de noix de coco, 3 fois par jour avec les repas. De cette façon il s’assure de fournir constamment à son organisme la source d’énergie nécessaire pour ses cellules cérébrales.
    La conclusion du Dr Whitaker

    Le Dr Whitaker est convaincu que le traitement par les corps cétoniques de maladies dégénératives a un bel avenir. La clinique du Dr Whitaker utilise ce traitement pour tous ses patients atteints de la maladie d’Alzheimer, Parkison, démence et autres maladies dégénératives. Il pense également que ce traitement est bénéfique aux malades atteints de diabète, autisme ou syndrome de Down.

    Le Dr Whitaker conseille également de compléter ce traitement par une dose quotidienne de 2 g. d’huile de poisson, pour l’apport en Oméga-3.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique