• « Ceci est le témoignage de tout ce que j’ai vu, et de tout ce que j’ai appris.
    Je dois noter tout ce que je peux à propos des horreurs qui hantent
    le monde extérieur. Et si je ne parviens pas à achever ma tâche,
    servez-vous de ce que vous trouverez ici pour découvrir le reste,
    car le temps est compté et l’humanité ne sait pas quelles calamités
    sont sur le point de s’abattre sur elle.

     

    QUE LES DIEUX VOUS ACCORDENT DE MOURIR
    AVANT QUE LES GRANDS ANCIENS
    RÈGNENT DE NOUVEAU SUR LA TERRE ! »

     

    Bon, ça c’est l’avertissement auquel on a tous eu droit, peu après qu’on ait découvert ce livre mythique. Genre…

     

    Quoi ? Vous ne connaissez pas le Necronomicon ? 

    C’est pourtant l’une des œuvres les plus importantes de notre civilisation ! Bon, en même temps, on ne peut pas trop vous en vouloir, vu que l’ouvrage

    n’est pas simple d’accès. C’est pour ça qu’on se permet de le proposer et, par là même, de prouver son existence à ceux qui croient encore que le livre n’a jamais existé. Que d’obscurantisme… Le Necronomicon est l’œuvre d’un certain Abdul al-Hazred, un poète ayant vécu vers 730 après J.-C. L’Arabe dément, comme on l’appelait alors, y aurait retranscrit les textes sacrés de divinités obscures, les fameux Grands Anciens du panthéon lovecraftien. Ce livre serait un artefact qui pourrait provoquer la fin du monde.

    Traduit plusieurs fois au cours des siècles (et interdit par diverses autorités religieuses) se targue d’une réputation sulfureuse. Il rendrait fous tous ceux qui l’auraient approché, paraît-il. Ben voyons… il est vrai que, statistiquement parlant, un bon nombre de personnes ayant eu entre les mains le bouquin ont rencontré un triste sort, mais il ne faut pas faire de généralités…

    Encore aujourd’hui, il est considéré comme une fable en raison de sa présence dans plusieurs œuvres fictifs, à commencer par les œuvres de H.P. Lovecraft, mais aussi certains écrits de Robert E. Howard, et de bien d’autres auteurs après eux. Le livre est notamment au centre de la géniale trilogie Evil Dead de Sam Raimi, mais on retrouve moult allusions au Necronomicon dans des jeux de rôles (D&D, Warhammer), des jeux vidéo (Tales of Symphonia, Fable), etc.

    Si vous suivez nos aventures éditoriales depuis un certain temps, vous êtes vous-mêmes des amateurs de littérature fantastique. Vous avez donc dû entendre parler de ce livre plus d’une fois. On vous l’a sans doute présenté comme un livre légendaire, mais ne vous leurrez pas, chers lecteurs : le Necronomicon existe ! Bien sûr, il existe un certain folklore autour de lui ; on lui attribue notamment une couverture en peau humaine. J’ai envie de répondre : lol !

    Cela dit, je ne sais pas en quoi il est fait, ce bouquin. Il faudra que je demande au service de fabrication… en attendant, voici quelques clichés de la bête !

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique